8 clefs ouvrant la porte à une vie de prière raisonnable.

Votre vie de  prière est-elle chaotique, irrégulière et désordonnée ? ou avez-vous une vie de prière qui vous semble plutôt correcte, mais qui ne produit pas toujours les résultats attendus et qui plus est, vous laisse l’affreuse saveur de l’échec et de la frustration ? Voici 8 clefs pour vous aider à prier de manière raisonnable.

Auteur : Ami Rougé

Temps de lecture rapide : 8-10 minutes

Temps de lecture conseillée : 10-15 minutes


 

praying cat

Clef 1 : La prière tu considèreras comme essentielle 

Le premier pas vers une vie de prière raisonnable est de réaliser qu’il n’y a pas d’autre moyen de communiquer avec votre créateur.  Selon une définition, la prière  « C’est le mouvement de votre âme tendant à une communication spirituelle avec Dieu. » C’est le seul moyen d’avoir avec le Seigneur la relation vitale dont vous avez besoin. Jésus lui-même, malgré sa nature divine en tant que Fils, aimait prier. (Marc 1 : 35) Vous devez croire que la prière vous est indispensable; aussi indispensable (sinon plus) que de parler quotidiennement à ceux que vous aimez. C’est le premier pas. Si vous pensez pouvoir vous en passer alors que vous ne pouvez pas manquer  les deux heures de votre série préférée, soyez honnête : vous préférez votre série à la prière. C’est la vérité implacable. Et si pour vous la prière n’est pas une chose essentielle, il n’y a aucune possibilité d’avoir une vie de prière raisonnable.

 Clef 2 : Dieu tu ne verras pas comme ton serviteur 

Le but de la prière dans la vie d’un croyant est donc de communiquer avec le Très Haut.  Si l’on vous a enseigné que prier équivaut à quémander ou à exiger de Dieu qu’il vous serve, il est temps de changer de vision. Dieu n’est pas notre valet. Il s’est fait serviteur sur terre par Christ, afin de donner sa vie et de montrer l’exemple, et ce, une seule fois pour toutes. Il a en même temps toujours été le souverain assis fermement sur son trône, et tenant le monde dans ses mains. Si nous pensons que Dieu est là pour répondre positivement à toutes nos requêtes, c’est naturellement que nous serons déçus s’il ne nous satisfait pas. La déception conduit au doute et le doute nuit à la vie de prière. Le but de la prière est d’abord d’avoir une relation avec Dieu, de l’aimer et de l’entendre parler. L’intimité ainsi créée avec votre maître bien-aimé et régulièrement entretenue, portera vos requêtes jusqu’au cœur du Père. Et s’il ne répond pas comme nous voulons, tant pis; et s’il répond comme nous voulons, cela reste une faveur imméritée.

 Clef 3 : La comparaison et la contrefaçon tu banniras

Une phrase attribuée à Luther (15ème siècle)  a été rapportée comme suit : «  J’ai tellement de choses à faire aujourd’hui que je dois passer 3 heures à prier. » Beaucoup ont pris pour mesure l’enviable vie de prière du réformateur. Et si nous prenions du recul ? Vous ne pouvez pas vous comparer à Luther :  vous n’avez pas son appel, et il n’avait pas la responsabilité qui est la vôtre, c’est-à-dire , être la maman de quatre enfants par exemple…

Certains affirment prier 4 heures par jour et d’autres pouvoir jeûner 40 jours sans interruption.  Quand on voit leur manque d’amour, leur orgueil et le zèle qu’ils ont à semer la destruction dans la vie des autres, on se demande avec quelle divinité ils s’entretiennent 4 heures par jour. Honnêtement, les exemples que nous devons suivre se trouvent dans les Ecritures.

La comparaison ouvre la porte soit à l’orgueil, soit au sentiment d’infériorité, alors chacun devrait faire comme il doit. Sachez que vos 30 minutes de prière peuvent être plus efficaces que leur veillée de prières entière.

La citation inspirante devrait être : “J’ai tellement de choses à faire aujourd’hui que je ne négligerai pas le temps que Dieu m’accorde pour prier.”

Clef 4 : Une routine de prière tu développeras

La routine est souvent perçue comme négative. Le mot est synonyme de train-train, de ronron dont on doit se débarrasser à tout prix. Une routine planifiée et maîtrisée peut pourtant devenir un soutien dans la prière, et une bouée de sauvetage pour beaucoup d’autres domaines de notre vie.

Pour vivre une vie de prière efficace vous devez planifier. D’aucun vous dirons que cela n’est pas nécessaire car une personne spirituelle doit se laisser guider par l’Esprit; prier un coup par-ci, un coup par là, selon la direction du Saint-Esprit. Paul Washer a exprimé cette chose tellement vraie : il est impossible que l’Esprit Saint nous guide à prier un coup par-ci, un coup par là, si nous n’avons pas pris l’habitude de mettre à part un temps dans la journée pour communiquer avec le Seigneur. Comment reconnaître la voix de votre Seigneur si vous ne prenez pas le temps de la connaître en consacrant un temps spécial à la prière et à la lecture de sa Parole ?  Paul nous exhorte dans Ephésiens 5 :16 à racheter le temps. On ne peut racheter le temps sans l’organiser. Vous organisez bien vos temps de travail, de loisirs, de sommeil, de vie sociale, etc. la prière n’est-elle  pas assez importante pour mériter une planification ?  Daniel faisait sa prière 3 fois par jour (Daniel 6 :13)…c’était planifié. Jésus se réveillait tôt pour aller prier, pendant que le matin était encore sombre. (Marc 1 :35).

S’il n’est pas exclu de s’attendre à ce que le Saint-Esprit nous demande de prier, il est d’abord essentiel de faire des pas volontaires vers Dieu, par des moments que l’on choisit de consacrer précisément à la prière.

 Clef 5 : A la discipline tu t’appliqueras

Daniel avait planifié ses temps de prière et il était assez discipliné pour s’y tenir ; au point où ce sont ses ennemis qui le constatent et en rendent témoignage devant le roi. L’autodiscipline est indispensable. Elle permet de s’en tenir à ce que nous avons initialement prévu. L’autodiscipline nous permet de nous contrôler afin de ne pas nous laisser guider par les émotions du genre ‘je suis joyeuse youpi je prie ou je suis trop triste je ne veux pas prier.’ ‘Je n’ai pas envie de prier’ est l’une des pulsions les plus destructrices de la relation avec Dieu. La prière est une nécessité et une obligation pour le croyant. J’ai déjà expérimenté le “je n’ai pas envie de prier aujoud’hui ” et le ” je suis trop fatiguée pour prier”. Quand j’ai ouvert les yeux, 4 semaines s’étaient écoulées sans temps de prière personnelle et sans lecture, ni méditations bibliques. La chair finit par s’accommoder de tout.

 Clef 6 : La grâce et la miséricorde tu t’accorderas

Quand on échoue par manque d’organisation, d’envie ou d’autodiscipline, c’en est-il fini pour nous ? Sûrement pas. Dieu est gracieux et miséricordieux, faites comme lui. Accordez-vous grâce et miséricorde. Dieu ne vous punira pas pour un RDV manqué avec Lui. Vous n’avez pas à vous maintenir dans la culpabilité et le sentiment d’échec. C’est un piège qui vous éloignera encore plus de lui. Tant que vous êtes vivant, le pardon de Dieu est disponible. C’est ce que j’enseigne à mes enfants. Que personne ne vous trompe. Vous avez manqué le but hier ? Ne le manquez pas aujourd’hui, c’est tout.

Clef 7 : La persévérance tu chériras

L’échec n’est pas le clap de fin. Un échec peut être positif. Essayer de lister ce qui vous a empêché de prier hier ou aujourd’hui, et analysez le pourquoi et le comment afin de tout mettre en œuvre pour éviter de répéter les mêmes erreurs dans le futur.

Éphésiens 6:18

Faites en tout temps par l’Esprit toutes sortes de prières et de supplications. Veillez à cela avec une entière persévérance, et priez pour tous les saints.

Selon le Larousse , persévérer c’est demeurer ferme et constant dans…une résolution …en dépit de tout. 

La persévérance ce n’est pas l’absence d’insuccès, c’est la force de la décision de continuer.

 Clef 8 : Des objectifs raisonnables tu te fixeras

Pour réussir votre vie de prière les objectifs fixés doivent être à votre portée.

Si pendant des années votre seul moment de prière de la semaine avait lieu le dimanche pendant le culte, il n’est pas sage de croire que vous pouvez brusquement commencer à prier toute seule 2 heures par jour, comme par enchantement. Pour éviter d’aller droit au mur, pourquoi ne pas commencer par des pas de bébé ? 5 minutes le premier jour; puis 5 le lendemain etc. Ou 5 minutes par jour la première semaine puis 10 la semaine d’après etc. 5 minutes entièrement concentrées sur Dieu valent mieux qu’une heure de prières avec des pensées qui vagabondent. Vous tirerez plus de profit spirituel à prier 5 minutes par jour qu’une heure tous les 15 jours. Fixez-vous des objectifs atteignables et organisez-vous pour les réaliser. Ne dit-on pas « un ‘tiens’ vaut mieux que deux ‘tu l’auras’ » ?

Petit à petit, une minute après l’autre, et sans vous en rendre compte, l’intimité  que vous avez avec le Seigneur grandira, et le temps passé avec lui s’étendra sans effort et sans horloge…enfin presque.

Conclusion

Bouder la prière est loin d’être une preuve de maturité. C’est nous qui perdons. Nous devons comprendre que ce n’est pas Dieu qui a besoin de nos prières. C’est plutôt à nous qu’elles profitent. Que vous louiez Dieu ou pas, des millions de croyants le font chaque jour. Il n’y a pas une seconde où Dieu n’est pas adoré. Il vaut mieux participer au chœur.

Bon courage ….

Ami. Rougé